Accueil » Guide » Coaching & Développement Personnel » Faites-vous coacher pour mieux exploiter votre potentiel

Faites-vous coacher pour mieux exploiter votre potentiel

Faites-vous coacher pour mieux exploiter votre potentiel -02
« Dans tous les cas, ceux qui ont compris l’intérêt du coaching, l’intérêt de leur développement personnel et celui de leurs collaborateurs ont compris que les individus doivent se trouver dans un état de bien-être et d’équilibre et être motivés pour être en mesure d’exprimer au mieux leur potentiel et leur talent », souligne Tijania Birouk, présidente d’ICF Maroc.

Nouvelle prise de fonction, booster sa carrière, améliorer sa communication et son leadership ou mieux gérer son équipe, les raisons sont nombreuses pour recourir au coaching.

Nombreux sont ceux qui ne voient pas l’utilité de faire du coaching. Pourtant, il intervient le plus souvent à un moment important de la vie professionnelle. Que ce soit lors d’une nouvelle prise de fonction, pour booster sa carrière, améliorer sa communication et son leadership, mieux gérer son équipe, développer sa confiance en soi, mieux gérer son stress ou encore ses addictions… Les raisons sont variées.

Passé l’effet de mode, il faut dire que de nombreux cadres et managers ont recours au coaching qui s’appuie sur plusieurs disciplines comme la programmation neurolinguistique (PNL), l’analyse transactionnelle ou l’approche systémique.

Naturellement, l’efficacité de ces techniques ne fait pas l’unanimité, même chez les chercheurs. Le moins rassurant est que tout le monde peut se proclamer coach et formateur du fait que l’activité n’est pas réglementée. Certains prestataires sont même considérés comme des gourous qui proposent des démarches discutables.

Toujours est-il que cette nouvelle manière de développer ses capacités gagne du terrain, car la complexité des situations de travail exige du manager ou du responsable d’une équipe qu’il prenne en charge la question des compétences de ses collaborateurs notamment. De plus, ces derniers, en particulier la jeune génération, aspirent à plus d’autonomie. Ils n’hésitent donc plus à aller voir ailleurs s’ils se sentent étouffés. Dès lors au lieu d’être rigide et d’imposer son point de vue en toute circonstance, le manager est contraint d’aider ses collaborateurs à mieux exploiter leurs potentiels.

« Dans tous les cas, ceux qui ont compris l’intérêt du coaching, l’intérêt de leur développement personnel et celui de leurs collaborateurs ont compris que les individus doivent se trouver dans un état de bien-être et d’équilibre et être motivés pour être en mesure d’exprimer au mieux leur potentiel et leur talent », souligne Tijania Birouk, présidente d’ICF Maroc.

Plusieurs outils sont utilisés pour développer son potentiel

Sur la place, les offres de formation ne manquent pas. Entre celles des cabinets spécialisés et celles de certaines écoles, le choix est varié.

Par exemple, l’Ecole Hassania des travaux publics (EHTP) propose depuis des années un master « Expert-coach » avec le cabinet Maroc Devenir. La formation est répartie en modules de trois jours à raison d’un module par mois. Elle comporte également des séances individuelles d’accompagnement et de développement personnel.

Le cabinet Convergence Conseil propose pour sa part un cycle diplômant en coaching (CIES praticien et CIES professionnel) avec pour objectif développer la posture de coaching dans la relation d’aide, intégrer les attitudes de manager-coach dans le développement des compétences. Ceci sans compter les formations ponctuelles faites à la demande de certains managers à titre personnel ou pour le compte de leurs cadres.

Les cabinets de formation multiplient les programmes qui ont vocation à gommer des défauts, apparents ou non, ou améliorer et développer toutes les qualités de la personnalité d’un individu. Par exemple, on utilise le media training pour corriger des difficultés de communication, renforcer son charisme, de la PNL pour développer de l’empathie.

Autre technique proposée par les cabinets, l’hypnose ericksonnienne. Cette approche qui est souple permet de mobiliser des ressources intérieures, des potentialités susceptibles de conduire aux changements désirés. Elle a pour but d’amener la personne à déclencher les changements utiles à la résolution du problème. Rien à voir avec la forme d’hypnose que tout le monde connaît.

L’approche systémique est également très utilisée. Elle a pour objectif de mieux gérer la complexité dans un environnement, de porter un regard global et rapide sur une problématique complexe, acquérir une méthode accessible et efficace ainsi que des outils solides pour manager et gérer les changements dans l’entreprise en élaborant les stratégies adéquates.

Bien définir ses objectifs avant de s’engager

Il faut également préciser que ces programmes de développement personnel sont coûteux et ne sont pas à la portée d’un simple cadre. Une simple heure de consultation indivuduelle peut être facturée 1 500 DH. La note peut monter à plusieurs milliers de dirhams pour une durée plus longue, de 30 000 à 50000 DH pour certaines prestations.

Tout dépend de la nature de l’accompagnement, de la durée ou du mode d’organisation. Très souvent, les managers qui entreprennent ces formations le font à titre individuel. Très peu d’entreprises organisent des programmes personnalisés pour ses hauts cadres. De plus, il ne faut pas s’attendre à ce que les résultats soient visibles dès l’entame d’un programme de coaching, de PNL ou autres. Le développement personnel n’est pas une fin en soi. L’important pour un manager est de s’en servir pour s’améliorer dans son environnement professionnel et tirer vers le haut ses collaborateurs.

« Reste qu’avant de s’engager, il est très important de bien définir ses objectifs, du fait que la nature des formations est différente, même si certaines techniques sont censées résoudre plusieurs problèmes à la fois », précise Nezha Hami Eddine, coach et DG du cabinet Cap RH. Il est aussi vital de bien choisir son coach formateur. On l’a déjà dit, tout le monde peut s’improviser coach du fait de l’inexistence de barrières à l’entrée. Par conséquent, il est difficile de faire son choix quand on s’y connaît très peu dans la discipline. Mais dans certains cas, le bouche à oreille peut permettre de s’orienter. Il est également possible de s’adresser à ICF Maroc, association regroupant certains praticiens. Le fait d’en être membre peut être un signe de crédibilité (les animateurs dirigent des cabinets bien connus), même s’il ne garantit pas la qualité des prestations.

A propos de dezmonde

A lire aussi

4 mauvaises habitudes qui nuisent à votre concentration

Bien travailler est une histoire d’habitudes. Cette maxime marche aussi dans le sens contraire. Ne ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *