Accueil » Emploi » Conseils & Astuces Emploi » Entretien d’embauche : les 5 phrases interdites

Entretien d’embauche : les 5 phrases interdites

Entretienbauche
Il n’y a bien évidemment pas réellement de sujet tabou ou de phrase interdite en entretien d’embauche, mais il y a certaines réflexions qui peuvent réduire à néant vos chances de vous faire embaucher. Voici les 5 phrases à ne jamais prononcer en entretien d’embauche.

1. « Que fait votre entreprise ? »

Se présenter en entretien d’embauche sans s’être renseigné sur l’entreprise dans laquelle on postule, et l’avouer devant le recruteur, est l’erreur ultime. Cela laisse penser au recruteur que ce poste ne vous intéresse pas réellement, sans quoi vous vous seriez renseigné avant l’entretien. De nos jours il est très facile de trouver des informations sur les entreprises, ne serait-ce qu’en utilisant internet. Cela prend peu de temps, et vous évitera de passer à côté de votre entretien.

2. « Mr X est un ami de mon père. »

Lorsqu’on vous demande si vous connaissez un certain membre de l’entreprise, évitez d’être trop familier par rapport à ce dernier. Votre interlocuteur sait probablement déjà que c’est grâce à vos contacts que vous avez obtenu cet entretien, nul besoin de le lui rappeler une nouvelle fois. Ne prenez pas non plus le recruteur pour un ami. Restez poli et cordial, et vouvoyez-le tout au long de l’entretien d’embauche. Même si le courant est bien passé entre vous, attendez d’être en poste pour vous détendre.

3. « Mon histoire d’amour s’est mal finie, j’ai eu du mal à m’en remettre. C’est pour ça que j’ai un trou de 6 mois dans mon CV. »

Les problèmes personnels… sont personnels ! Vous pouvez simplement dire au recruteur que vous avez eu des problèmes personnels sans entrer dans les détails. Vous ne savez pas comment votre recruteur réagira à ce type d’aveu. Les questions personnelles ne doivent être abordées que si elles ont une influence sur le monde professionnel.

4. « Mon ancien patron ? Un vrai c#nnard ! »

Nous avons bien évidemment exagéré ce point, mais parler négativement de vos expériences passées, c’est ternir votre propre image. Qu’est-ce qui prouve au recruteur que vous ne parlerez pas de lui de la même façon ? Restez dans la mesure, parlez de mésentente plutôt que de dénigrer ouvertement et violemment votre ancienne entreprise. Vous montrer trop virulent envers votre ancien environnement de travail ne vous rend pas justice. Il en va de même pour votre formation, même si elle n’est pas d’un très haut niveau exposez-en les aspects positifs.

5. « Quel est le modèle de la voiture de fonction ? » ou encore « A quelle heure commence-t-on le matin ? »

Ces questions, d’ordre purement matérielles, laissent penser au recruteur que ce n’est pas le poste qui vous intéresse mais les avantages qui y sont liés. Vous allez passer pour quelqu’un d’intéressé et de matérialiste, alors que cela ne peut être qu’une maladresse de votre part. Laissez le recruteur aborder le sujet de ces avantages, ou attendez d’être certain d’être retenu pour aborder ces questions.
Et sinon ?

http://resofrance.eu

A propos de dezmonde

A lire aussi

5 façons votre emploi vous empêche de devenir riche

Supposant que vous avez un emploi bien payant mais en fin de la journée vous ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *