Accueil » Actualité » Environement & Société » 2000 milliards de F CFA pour l’autoroute Ouagadougou-Yamoussoukro

2000 milliards de F CFA pour l’autoroute Ouagadougou-Yamoussoukro

Le chef de la diplomatie ivoirienne, Albert Mabri Toikeusse
Le chef de la diplomatie ivoirienne, Albert Mabri Toikeusse
Le projet de construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou est l’une des discussions qui ont animé la cinquième conférence des chefs d’Etat du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) entre le Burkina-Faso et la Côte-d’Ivoire, qui s’est tenue à Yamoussoukro le 28 juillet dernier. Cette autoroute prévue pour relier les villes de Yamoussoukro (Cote d’Ivoire) et Ouagadougou (Burkina) nécessitera un investissement de 2000 milliards de FCFA soit plus de 3,4 milliards $, a indiqué le chef de la diplomatie ivoirienne, Albert Mabri Toikeusse (photo).
« Ce que nous nous sommes engagés à faire, c’est faire en sorte que d’ici le prochain sommet tous les tronçons aient bénéficiés d’études correctes qui nous permettent de mobiliser les ressources mais déjà, nous avons quelques financements identifiés et nous allons commencer les négociations, même si les études ne sont pas encore achevées », a expliqué le ministre ivoirien des Affaires étrangères lors d’un point de presse devant son homologue du Burkina-Faso, Alpha Barry. Il a par ailleurs précisé que les deux parties recherchent du financement auprès de certains pays et organismes financiers, notamment la Banque africaine de développement (BAD).
Le TAC a été créé en 2008 par Laurent Gbagbo et Blaise Compaoré en vue de raffermir les liens d’amitié et de fraternité entre la Cote d’Ivoire et le Burkina-Faso. Il regroupe annuellement de façon rotative les exécutifs. Les présidents respectifs des deux pays Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Ouattara étaient présents à cette conférence.

Agence Ecofin

A propos de dezmonde

A lire aussi

Cuirs et peaux : Sortir la filière de la léthargie

La filière cuirs et peaux est une des filières majeures du secteur de l’élevage du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *