Accueil » Actualité » La BOA a ouvert un centre d’affaires à Kossodo

La BOA a ouvert un centre d’affaires à Kossodo

La BOA a ouvert un centre d’affaires à Kossodo
La BOA a ouvert un centre d’affaires à Kossodo
La Banque au capital de 11 milliards de francs CFA dispose désormais d’un centre d’affaires exclusivement réservé aux entreprises. Erigé dans la zone industrielle de Kossodo, le nouveau joyau de la Banque of Africa a été inauguré mardi 28 juillet 2015 en présence du ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat et de nombreuses personnalités du monde des affaires.

Le climat des affaires s’améliore, les banques innovent. La qualité des produits et services sont des facteurs incontournables pour la survie de ces institutions. Si les besoins des particuliers méritent une attention particulière, ceux des entreprises ne sont pas à négliger. Aux fins d’être plus proches de cette clientèle exigeante qui a des besoins spécifiques, la Banque of Africa, soutenue par l’actionnaire principal du groupe, la BMCE (Banque marocaine du commerce extérieur), a créé le premier centre d’affaires depuis 2012. Précédemment situé au siège, il a été délocalisé dans la zone industrielle de Kossodo dans un nouveau bâtiment paré de ses plus beaux atours aux couleurs « vert-blanc ». La coupure de ruban du nouvel édifice a été effectuée par le ministre de l’industrie Hyppolyte DAH, celle déléguée au budget, Aminata Bambara et le président du conseil d’administration de la BOA, Lassiné Diawara.

Une équipe et des services de qualité

C’est une équipe de 25 collaborateurs placée sous la coupe de M. Moctar Diakité qui devra animer le nouveau centre des affaires dont le coût de réalisation est d’environ un milliard de francs CFA. Etre compétitif sur le marché sera le défi à relever dans un environnement bancaire sujet à la concurrence. Quatre catégories de produits seront proposées aux entreprises, à en croire les responsables. Il s’agit des cautions et avals, des crédits de fonctionnement, des transferts en devises à l’international, des investissements regroupant les crédits à moyen et long termes. Aussi, à chaque entreprise seront affectés un chargé d’affaires qui jouera le rôle de conseiller et un chargé de compte dont la mission sera « de gérer le volet administratif et de suivre quotidiennement le compte du client », rassure le Directeur du centre M. Diakité. Le ministre Hyppolite DAH dit être sûr que les « opérateurs économiques n’auront plus de souci à se faire »

Pour plus de professionnalisme

Le métier de banquier est de plus en plus exigeant et la performance doit être constamment au rendez-vous. Et puisque l’Homme est au cœur de ses préoccupations, la BOA a également mis sur pied un centre de formation dédié au renforcement des capacités du personnel.Le client est roi, a-t-on coutume de chanter. A la Banque of Africa, cela est reconnu et même si le centre des affaires est l’apanage des entreprises, les particuliers n’ont pas été oubliés. Dans son discours, Moctar Diakité note que le rez-de-chaussée de l’immeuble leur est destiné et les rênes de ce service ont été confiées à Mme Mariam Tarpilga.
Les efforts entrepris par la BOA ne sont pas étrangers à l’exécutif burkinabè. Et pour le Ministre DAH, cela entre « en droite ligne avec les objectifs de notre pays qui est de promouvoir le secteur privé et de le rendre compétitif tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Burkina Faso ».

En rappel, la Bank of Africa est au pays des Hommes intègres depuis 17 ans. Elle est actuellement forte de 400 agents repartis sur un réseau de quarante collaborateurs. Pour l’heure, près de 250 000 comptes ont été enregistrés et 336 milliards de crédits distribués.Pour le directeur général Sébastien Toni, l’ambition de l’institution est de disséminer les centres d’affaires sur l’étendue du territoire.

Herman Frédéric BASSOLE
Photos : Bonaventure PARE
Lefaso.net

A propos de dezmonde

A lire aussi

Le Burkina Faso veut lever 9,5 milliards

Le Burkina Faso veut lever 9,5 milliards $ pour financer son plan de développement 2016-2020

Le Burkina Faso envisage d’émettre un eurobond pour financer son plan de développement 2016-2020 et ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *